Monday, March 23, 2009

Does anyone here speak french?!

Hey guys.

Our beloved people at Distile Records told us about this review, which supposedly is very positive, but I seriously don't understand anything of this!

Issu du Danemark, ce qui est déjà chose rare, Mimas a en outre l'avantage d'être hébergé par Distile Records, excellent label connu avant tout pour son esprit libre et décalé, qui décline un rock insoumis, multiforme et n'obéissant à aucun code préétabli. On se souvient, entre autres grandes réussites de l'album de Three Second Kiss, superbe exercice noise ne se cantonnant pas, c'est à souligner à ce seul format. Ici, c'est bien évidemment,et comme on pouvait s'y attendre, le côté aventureux et hors-normes qui prévaut et sur cet album, les Danois nous font la surprise d'un mélange superbement équilibré entre post-rock, noise sur ses déflagrations soudaines et rock presque free, le tout agrémenté de voix entremêlées à la Broken Social Scene. En neuf titres, MIMAS dit l'essentiel et bien plus et même ses formats les plus étendus captivent. On oscille entre quiétude toute relative et élans plus bruitistes sans omettre les mélodies et les motifs sonores chatoyants. Ainsi, on peut passer d'un climat digne de Sigur Ros, doté d'un chant nettement plus exalté, à une embardé sonore digne des pointures noise sans que cela ne détonne ou ne nuise à la cohérence et à l'excellence de cet album. Au contraire, la superbe affiché dans ce brassage et la brillance du rendu assurent à MIMAS un statut, hâtif certes mais justifié à l'écoute, de nouvelle révélation venue du froid. Puissance et sensibilité cohabitent, et se heurtent, avec bonheur ( Dr Phil's retirement ), et emportent l'auditeur dans un tourbillon sonore et émotionnel étourdissant. De ce disque unique ne peuvent se détacher tels ou tels titres : il s'appréhende en effet comme un tout, comme un ensemble précieux et sans équivalent reconnu, et s'écoute presque religieusement, avec la fierté de tenir là un objet de valeur, générateur d'un plaisir musical plus que durable.


We were at a gig this weekend with a lovely band called The Broken Beats! Guess who's playing keyboard! That's right! Kenn!














Seriously though, you should check these guys out! Riiiiiiight.... here!

2 comments:

D said...
This comment has been removed by a blog administrator.
Anonymous said...
This comment has been removed by a blog administrator.